Votre guide aux impôts dans l’économie de partage aujourd’hui.


Les Canadiens ont certains stéréotypes connus dans le monde entier. Nous aimons le hockey, le sirop d’érable coule dans nos veines, et nous sommes connus pour être très polis. C’est pourquoi il n’est pas surprenant que beaucoup de Canadiens se retrouvent dans l’économie de partage.

Cependant, ce que vous ne pouvez pas réaliser est que, lorsque vous participez à l’économie de partage, votre situation fiscale est également affectée.

Le partage est à la mode ET il peut payer vos factures.

L’économie de partage est un système économique qui repose sur des particuliers et des entreprises qui sont à la recherche d’un produit ou d’un service et contactent ceux qui peuvent le leur fournir en échange d’une indemnisation. La différence est que cet échange de services est obtenu et effectué par l’Internet (comme des applis), en privé par l’individu et plutôt que par une organisation – faisant de toute personne qui y participe un employé autonome. L’économie de partage peut prendre diverses formes, telles que :
Partage de l’hébergement : location de maisons, chambres, chalets.
Transports : covoiturage, location de vélos, bateaux.
Location d’espace : jardins, bureaux, laboratoires, espaces de travail.
Fabrication et vente de biens : articles ménagers, bijoux, produits de beauté, nourriture, repas.

Parlez au fisc à propos de la nature de votre partage.
Si vous participez à l’économie de partage, tout revenu gagné doit être signalé à l’Agence du revenu du Canada (ARC). Si vous ne déclarez pas vos gains, ou si vous sous-déclarez, vous pourriez être passible de sanctions.

En outre, dès que vous gagnez plus de 30 000 $, vous devez vous inscrire auprès de l’ARC pour commencer à facturer et remettre la TPS/TVH. En tant que personne participant à l’économie de partage, vous avez la responsabilité de vous assurer que vous percevez et versez la TPS/TVH ou que votre application ou site Web la collecte et la verse pour vous.

La seule exception notable à ceci est si vous participez à des services de covoiturage. Dans ce cas vous devez vous inscrire à la TPS/TVH tout de suite, peu importe le revenu.

Vous êtes également libre de vous inscrire volontairement si vous gagnez moins de 30 000 $. En cas de doute relative au montant de TPS/TVH à collecter ou ce qui est imposable, vous pouvez toujours vérifier auprès de l’ARC.

Qui aurait cru que partager pouvait être si cher?
N’oubliez pas de garder les reçus et de faire le suivi de vos dépenses, car cela vous sera utile lorsque viendra le temps de préparer votre déclaration. Certaines dépenses engagées en gagnant de l’argent comme chauffeur, loueur ou producteur de marchandises peuvent être réclamées pour compenser vos impôts.

Par exemple, si vous utilisez votre voiture pour transporter d’autres personnes vous pouvez réclamer vos dépenses d’essence et les autres coûts liés à l’utilisation de votre voiture. Si vous êtes parmi les nombreuses personnes qui louent leur maison et que vous deviez fournir du papier hygiénique pour vos invités, vous pourriez être en mesure de réclamer ces frais aussi! La plupart des dépenses engagées pour gagner un revenu de location, tel que le nettoyage de votre maison après le séjour de l’invité, sont également déductibles.

Partager peut être un moyen facile de gagner un revenu, mais il peut aussi rendre votre situation fiscale encore plus complexe. C’est pourquoi nous sommes là! Consulter le professionnel fiscal approprié qu’il s’agisse dans un bureau H&R Block près de chez vous ou utiliser notre programme de révision par un expert aideront à simplifier vos exigences fiscales et vous aideront à obtenir le meilleur parti de votre nouvelle entreprise. Contactez-nous à n’importe quel moment car nous sommes ouverts toute l’année.