Toucher aux mauvaises herbes – réclamer les coûts de cannabis sur votre déclaration de revenus.


Le 17 octobre 2018, les grandes attentes des Canadiens ont été satisfaites lorsque le cannabis récréatif a été légalisé dans tout le pays. Les Canadiens ont saisi leurs papiers à rouler et adopté une feuille verte – de l’ordre de 1,6 milliard de $ dépensés en cannabis légal en 2018 – pas mal pour cette industrie en herbe (OK, ça suffit avec les jeux de mots).

Mais avec la nouvelle adoption de la loi, et le montant d’argent dépensé en moins de trois mois depuis la légalisation, est-ce aussi un nouveau paradis fiscal où nous pouvons récupérer de l’argent? Voici ce à quoi les Canadiens peuvent s’attendre avec leur nouveau passe-temps – en ce qui concerne leurs impôts.

Réclamer l’herbe pour obtenir les épinards

Pour être franc, pas tout ce qui est cannabis peut être déductible. Pour que vous puissiez réclamer vos frais de cannabis dans votre déclaration, il faut qu’il soit prescrit à des fins médicales. Assurez-vous que vous avez une ordonnance d’un praticien médical autorisé pour acheter du cannabis d’un producteur agréé, car dans le passé, il a été déterminé que certains dispensaires utilisaient des tactiques de prescription frauduleux. Lorsque vous préparez incorrectement vos déclarations d’impôts, il existe un éventail de conséquences et de sanctions auxquelles vous risquez de faire face – donc évitez tout risque et assurez que vous avez une ordonnance autorisée.

Faites preuve de prudence et garder vos reçus, ordonnances et autres formulaires. Quand viendra le temps des impôts, ils seront critiques pour le remboursement.

Pour être clair : vous pouvez seulement réclamer les frais de cannabis médical frais ou sec, des huiles de cannabis et des graines et plantes de cannabis. Le cannabis récréatif et les coûts associés à la culture ou aux accessoires comme les lumières, les conteneurs et autres récipients d’entreposage, engrais, vaporisateurs, tuyaux, capsules ou machines de remplissage de capsules ne peuvent être réclamées.

Regarder où va l’argent

Voici où la répartition se complique : Les contribuables canadiens peuvent réclamer la valeur totale de leurs frais médicaux (frais de cannabis admissibles inclus), moins 2 268 $ ou 3 % de leur revenu net – selon le montant qui est le moins élevé.

Par exemple, le revenu de Marie-Jeanne était de 50 000 $ en 2018 et ses frais médicaux (y compris les frais médicaux de cannabis) étaient de 4 000 $.

Dans le cas de Marie-Jeanne, 3 % de son revenu total équivaut à 1 500 $ (50 000 $ x 3 %). Puisqu’il s’agit moins de 2 268 $, Marie-Jeanne devra soustraire 1 500 $ de ses frais médicaux totaux admissibles (4 000 $ – 1 500 $ = 2 500 $ à déduire pour frais médicaux). Toutefois, les frais médicaux sont un crédit d’impôt non remboursable. Cela signifie que le montant que vous obtenez en fait en crédits est de 15 % (au niveau fédéral) de la somme que vous réclamez. Ainsi, alors que Marie-Jeanne réclame 2 500 $, seulement 375 $ (15 % de 2 500 $) s’appliqueront à son impôt total à payer.

Comme les frais médicaux sont un crédit d’impôt non remboursable, une réclamation sera à votre avantage que si vous avez un impôt fédéral ou provincial à payer pour compenser. Sinon, vous ne serez pas en mesure de réclamer le plein montant. Toutefois, si vous avez un revenu d’emploi ou de travail indépendant d’au moins 3 566 $, vous pouvez réclamer le supplément remboursable pour frais médicaux Il n’y a pas d’équivalents provinciaux pour ce crédit.

Les impôts ne vous laisseront pas à sec.

Que vous soyez utilisateur de longue date ou que vous commenciez à prendre du cannabis, n’oubliez pas que, comme avec le cannabis récréatif, le cannabis médical est assujetti à une taxe de 10 % et à la TPS/TVH au point de vente. Mais tout cela est inclus lorsque vous effectuez votre réclamation, alors ne vous inquiétez pas; votre remboursement d’impôt devrait être très bien.

Si chercher à déterminer comment obtenir votre herbe vous semble accablant, vos amis à H&R Block sont là pour vous aider. Rassemblez vos reçus et documents et rendez-vous à un bureau H&R Block, où un spécialiste fiscal peut répondre à toute question possible sur les impôts. Trouver un bureau près de chez vous.