Les quatre mythes les plus importants démystifiés à propos des impôts


Les impôts peuvent prêter à confusion, nous le savons. Avec la date limite de déclaration des revenus qui approche à grands pas, vous avez probablement eu un tas d’amis et de membres de la famille qui vous ont donné des conseils sur la façon de préparer votre déclaration et le moment de la déposer. Cependant, une grande partie de ces conseils peuvent privilégier la fiction au détriment de la réalité. Ce n’est pas la faute de vos compagnons bienveillants; ils peuvent véritablement croire à ces mythes parce qu’ils ne sont pas entièrement plongés dans l’univers des impôts (comme c’est notre cas!).

Ne vous inquiétez pas ! Nous sommes là pour confirmer ou démystifier les quatre mythes de 2019 les plus courants à propos des impôts une fois pour toute.

Mythe 1 : Si vous recevez un avis de cotisation après votre déclaration, cela signifie que l’Agence du revenu Canada (ARC) a fermé le dossier de votre déclaration et que vous n’allez plus recevoir aucune autre communication de sa part à propos de cette déclaration.
Un avis de cotisation peut être considéré comme un type d’accusé de réception que l’ARC envoie pour confirmer qu’elle a examiné ou « évalué » votre déclaration dûment remplie. Toutefois, cela ne signifie pas que vous ayez atteint la fin de la route avec l’ARC en ce qui concerne une déclaration particulière – ceci est en fait le début d’une période de trois ans au cours de laquelle l’ARC peut réévaluer votre déclaration à tout moment. À l’expiration de cette période de trois ans, elle peut uniquement vous réévaluer si vous avez commis une fraude ou avez fait preuve de négligence dans la préparation de votre déclaration.

Souvent, cependant, recevoir un avis de cotisation n’est pas une raison pour s’alarmer. L’avis de cotisation comprendra simplement le montant de votre remboursement ou, si jamais vous devez des impôts, le montant que vous devrez payer.

Vous devriez faire attention pour voir si vos chiffres correspondent à ceux de l’ARC. Même les meilleurs font des erreurs, et parfois l’ARC doit ajouter ou supprimer des réclamations que vous avez manquées ou soumises. S’il y a des changements, votre avis de cotisation comprendra une explication et aucune autre mesure ne doit être prise de votre côté (sauf s’il y a des pénalités ou des intérêts ajoutés à la suite de la modification).

Mythe 2 : Si vous avez reçu un avis de cotisation, il est trop tard de modifier votre déclaration de revenus.
Si vous avez les documents à l’appui de vos réclamations, vous pouvez remonter à 10 ans pour demander des redressements.

Disons que vous avez trouvé de vieux feuillets de don que vous avez oubliés de réclamer. Cela ne signifie pas que vous ayez raté votre chance de les réclamer. Vous pouvez produire un formulaire de Demande de redressement d’un T1 et faire en sorte que votre situation fiscale soit réglée.

Vous remarquez peut-être qu’il y avait un feuillet de revenu comme un T4, T4A ou un T5 que vous avez oublié de déclarer. Vous pouvez suivre la même procédure et demander un redressement. Assurez-vous simplement de le faire dès que possible car plus vous attendez, plus d’intérêts vous aurez à payer.

Mythe 3 : L’ARC ne se soucie pas si vos circonstances rendent le paiement de vos impôts ou la préparation de votre déclaration difficile.
Autant vous aimez croire que le fisc est impitoyable, ce n’est vraiment pas le cas. Si vous avez perdu votre emploi ou s’il y a quelque autre circonstance qui vous empêche de préparer votre déclaration, vous pouvez demander que les intérêts et les pénalités pour une déclaration tardive soient supprimés. Vous pouvez communiquer votre situation financière au moyen du Formulaire RC376 et fournir votre demande au moyen du Formulaire RC4288.

Mythe 4 : Vous devrez payer des frais et des impôts à l’ARC avant de réclamer vos gains venant d’une loterie ou d’un concours.
Vous avez gagné le gros lot et avez hâte de baigner dans l’argent? Félicitations! Mais avez-vous vraiment besoin de payer des impôts sur votre gain avant d’y avoir accès? Bonnes nouvelles, non! Les gains de loterie ne sont pas imposables au Canada.

via GIPHY

Cependant, maintenant que vous avez cette nouvelle fortune, vous pouvez vous retrouver à investir dans des actions ou à acheter des biens matériels. Dans ce cas, il peut y avoir des conséquences sur la déclaration. Lorsque vous avez besoin d’aide pour remplir votre déclaration, n’oubliez pas vos amis à H&R Block. Nous ne vous demanderons pas une partie de vos gains, mais voulons tout simplement vous aider à mettre de l’ordre dans votre situation fiscale! Trouvez un bureau près de chez vous.