Devriez-vous agir comme Oprah ou un grippe-sou lorsque vient le temps d’offrir des cadeaux? Nos spécialistes fiscaux vous avisent.


C’est le même vieux débat interne. À qui devrais-je remettre un cadeau et où est ma limite? Eh bien, on dit que donner est plus agréable que recevoir et nous sommes totalement d’accord. Donc, si vous vous sentez généreux, vous devez garder ceci à l’esprit. Si vous donnez des cadeaux aux membres de votre famille, à vos amis et employés ou à des organismes de bienfaisance enregistrés, il peut y avoir des répercussions fiscales que vous n’avez pas envisagées.

Heureusement pour vous, nous vous avons facilité le travail en créant une liste de trois considérations fiscales lorsque vous donnez des cadeaux.
1. Dons aux organismes de bienfaisance enregistrés qui vous font chaud au cœur
Les dons à votre organisme de bienfaisance ne permettent pas simplement de rendre le monde meilleur. Ils peuvent vous aider aussi à obtenir un remboursement d’impôt plus élevé. C’est le cadeau qui ne cesse de donner. Vous pourrez réclamer la totalité du montant donné lorsque vous faites votre déclaration de revenus si vous conservez un reçu officiel de don émis par l’institution.

Vous devez garder à l’esprit que si vous recevez un cadeau de l’organisme de bienfaisance en guise de reconnaissance, le montant que vous pouvez réclamer change. Par exemple, vous faites un don de 500 $ à votre organisme de bienfaisance, et, en guise de remerciement, il vous remet des billets de hockey d’une valeur de 100 $. Le montant que vous pouvez réclamer est la différence entre votre don et son cadeau, ce qui est 400 $ dans cet exemple.

Pour savoir si votre organisme de bienfaisance remet des reçus officiels pour les dons, consultez cet excellent tableau de l’Agence du revenu du Canada (ARC).
2. Cadeaux aux employés, des bonbons haricots du mois aux primes en argent comptant
Si vous êtes employeur, vous pensez probablement aux primes trimestrielles, semestrielles et de fin d’année. Vous devez considérer certaines lignes directrices avant d’émettre ce chèque ou d’emballer le cadeau. Vous pouvez donner à vos employés des cadeaux hors trésorerie d’une valeur de 500 $ en une année avant qu’ils ne deviennent imposables. Si la valeur dépasse 500 $, la différence doit être ajoutée au revenu d’emploi sur leur feuillet T4. Si vous donnez de l’argent comptant ou des cartes-cadeaux à vos employés, le montant entier est imposable, peu importe la valeur. En général, c’est une bonne idée de leur laisser savoir que leurs primes peuvent avoir des répercussions fiscales.
3. Les cadeaux en argent comptant
Donc, vous avez attendu jusqu’à la dernière minute et maintenant il est trop tard pour faire livrer un cadeau d’Amazon ou aller au centre commercial. Que faites-vous? Vous décidez de donner de l’argent, mais y a-t-il des répercussions fiscales lorsque vous donnez un billet de 20 $ à votre neveu? Au Canada, il n’y a aucune répercussion fiscale ni à vous ni à votre neveu tant que le cadeau n’est pas un cadeau lucratif.

Finalement, c’est le moment de donner des cadeaux et de montrer que vous êtes reconnaissant de ceux autour de vous.

Vous voulez plus de renseignements sur les cadeaux et leurs répercussions? Un spécialiste fiscal de H&R Block peut répondre à toute question d’impôts que vous avez. Trouvez un bureau près de vous, ou demandez à un spécialiste d’examiner votre déclaration grâce à notre logiciel d’impôts pour vous assurer que vous comptabilisez le coût des cadeaux correctement.