be_ixf;ym_202007 d_13; ct_100

Crédits d’impôts que tout travailleur indépendant devrait connaître!


Être un travailleur indépendant a de nombreux avantages. On peut travailler sur ce qu’on veut et quand on le veut. Il n’y a personne pour vous dire si vous êtes en retard, comment vous habiller ou quand vous pouvez ou ne pouvez pas aller en vacances. C’est une vie agréable. Mais quelle est l’une des meilleures parties? Vous avez un mois et demi de plus pour faire votre déclaration de revenus – la date limite est le 15 juin, contrairement au reste de la population qui doit la rendre le 30 avril.

Cependant, la date limite arrive à grands pas pour tous les travailleurs indépendants du Canada, alors n’oubliez pas de réclamer les crédits d’impôt auxquels vous avez droit. Voici quelques-uns des crédits les plus souvent négligés par de nombreux travailleurs autonomes.

Rien ne vaut le confort de chez soi, mais des crédits d’impôts c’est pas mal non plus.
Les dépenses à domicile sont l’une des déductions les plus souvent oubliées. Si votre bureau à domicile est votre principal lieu de travail, vous pouvez déclarer une partie de vos dépenses pour votre foyer (par exemple : votre assurance habitation, vos taxes foncières, vos intérêts hypothécaires et vos services publics). Un assez bon avantage de travailler pour-soi, à notre avis.

Le montant que vous pouvez réclamer dépend du pourcentage de la superficie totale de votre maison qui est utilisée pour votre bureau à domicile. Par exemple, disons que votre maison a quatre chambres et que l’une d’entre elles est votre bureau. Vous pourrez alors déclarer jusqu’à 25 % des coûts ! Toutefois, si vous n’utilisez pas le bureau exclusivement à des fins professionnelles, vous devrez réduire ce pourcentage en fonction du pourcentage de temps pendant lequel vous l’utilisez à des fins personnelles. Un spécialiste fiscal serait la meilleure personne pour vous aider à comprendre ce calcul.

Conduire sans vider vos poches
Avez-vous un véhicule que vous utilisez pour votre travail? Vous pourriez recevoir des crédits d’impôts pour ça aussi.

Une règle similaire que celle pour votre domicile s’applique, vous devez savoir combien de temps votre véhicule (s’il s’agit également de votre véhicule personnel) est utilisé à des fins commerciales. La meilleure façon de le faire est de garder un registre détaillé des kilomètres parcourus à des fins personnelles et professionnelles. Lorsque vous déterminerez le pourcentage de distance parcourue par votre voiture pour un usage professionnel, vous pourrez déclarer le pourcentage des dépenses annuelles pour votre véhicule.

Parmi ces dépenses, vous pourrez déclarer :

  • L’essence
  • Les réparations et les frais d’entretien
  • L’assurance automobile
  • Les frais d’immatriculation et d’enregistrement du véhicule
  • La déduction pour amortissement
  • Les intérêts payés sur un prêt automobile, dans les limites autorisées
  • Les frais de location, dans les limites autorisées
  • Tout est dans les détails
    Les crédits d’impôt les plus oubliés peuvent souvent être les choses que nous avons tendance à laisser passer; des choses comme le café lors des réunions avec les clients. Alors conservez bien vos reçus !

    Il est facile de se dire que c’est juste un café, mais les clients multiples et les cafés multiples s’accumulent rapidement. Une seule dépense peut avoir l’aire insignifiante, mais ensemble elles peuvent avoir un grand impact sur votre remboursement d’impôt. D’autres frais à considérer peuvent inclure :

  • Les dépenses de divertissement et les repas d’affaires
  • Les frais sur votre compte bancaire professionnel pour des choses comme le coût des chèques
  • Les cotisations annuelles pour les associations commerciales ou professionnelles
  • Les frais de stationnement
  • Les primes du régime privé de soins de santé pour vous et pour vos employés
  • Voyager comme les pros
    C’est exact, vous pouvez déclarer vos dépenses de voyage si vous effectuez un voyage d’affaires! Comme toute autre dépense d’entreprise, il doit s’agir d’un objectif professionnel et vous devez prouver que le voyage était nécessaire pour des raisons professionnelles (par exemple, un reçu pour un atelier ou une conférence).

    N’oubliez pas que vous pouvez inclure les vols, le transport terrestre, les hôtels et possiblement les repas.

    Alors, pour tous les Canadiens entrepreneurs, maintenant que vous savez que vous pouvez réclamer tous ces crédits, qu’attendez-vous? Assurez-vous de bien remplir votre déclaration avant la date limite du 15 juin pour vous assurer d’avoir l’esprit tranquille et vous consacrer à votre vie normale et à votre travail sans soucis inutiles.

    Un spécialiste fiscal de H&R Block pourra vous aider à répondre à vos questions concernant la production de votre déclaration de revenus personnelle en tant que travailleur indépendant au Canada.