CONSEILS D’IMPÔT POUR LES PERSONNES DE PLUS DE 65 ANS

 

Si vous êtes un aîné ou que vous prenez soin d’un membre âgé de votre famille, prenez le temps de passer en revue les crédits et les déductions auxquels vous pourriez avoir droit tous les deux.

Assurez-vous de produire vos déclarations de revenus – 
Vous devriez toujours faire vos impôts, car vous pourriez avoir droit à des crédits, des déductions et des prestations, comme le crédit pour la TPS/TVQ. Si vous recevez le Supplément de revenu garanti de la Sécurité de la vieillesse, vous devez produire vos déclarations à temps pour que vos prestations ne soient pas interrompues.

 Fractionnez votre revenu et économisez – 
Vous pouvez attribuer jusqu’à 50 % de votre revenu de pension admissible à votre conjoint. Le fractionnement du revenu permet aux aînés d’obtenir d’intéressantes réductions d’impôt. Dans le cas où un des conjoints a un revenu très peu élevé, les économies peuvent être substantielles. Si votre conjoint ne peut pas déduire en entier son montant en raison de l’âge, son revenu de pension ou son montant pour personne handicapée de son impôt à payer, il peut vous transférer la portion inutilisée.

Partagez votre RPC et économisez – 
Vous pouvez partager vos prestations de retraite du RPC avec votre conjoint en fonction du temps pendant lequel vous avez vécu ensemble pendant que vous cotisiez au régime. C’est un avantage si un aîné est imposé à un taux supérieur à celui de son conjoint. Cependant, pour ce faire, vous devez présenter une demande auprès d’Emploi et Développement social Canada au moyen du formulaire ISP-1002. Il n’est pas possible de faire cette demande en même temps que vos déclarations de revenus.

Vérifiez bien comment le revenu de retraite étranger est impose 
Les revenus de retraite provenant d’autres pays peuvent faire l’objet d’un traitement fiscal particulier selon un traité.

Consultez toujours un spécialiste de l’impôt pour déterminer si le revenu de retraite que vous recevez d’une source étrangère est imposable au Canada.

Vous pouvez accumuler les frais médicaux – 
Une portion de la plupart des frais médicaux peut être déduite des revenus! Sont admissibles les coûts des médicaments, un séjour dans une maison de santé ou les primes d’assurance médicale pour un voyage à l’étranger. Les frais médicaux sont calculés en fonction du revenu, il est donc généralement plus avantageux que ce soit le conjoint dont le revenu est le moins élevé qui les déclare. Si vous avez dû voyager pour recevoir des traitements médicaux qui ne sont pas offerts là où vous vivez, vous pouvez aussi déclarer les frais de transport, de repas et d’hébergement, selon la distance parcourue.

Prendre soin d’un aîné comporte des avantages fiscaux –  
Si vous avez plus de 65 ans et que vous êtes à la charge d’un de vos enfants ou d’un autre membre de votre famille en raison d’une déficience des fonctions physiques ou mentales, ces derniers pourraient avoir droit au crédit d’impôt fédéral pour aidants naturels. Pour avoir droit à ce crédit, vous devez avoir gagné moins de 23 391$ en 2018, et un médecin doit fournir un document expliquant la nature et la durée de la déficience. De plus, les personnes qui prennent soin de vous peuvent utiliser dans leurs déclarations la portion du montant dont vous n’avez pas besoin pour réduire à zéro votre impôt à payer.

 

Un pro de l’impôt de H&R Block peut vous aider à trouver toutes les déductions et toutes les prestations auxquelles vous avez droit.

Trouvez un bureau près de chez vous, ou laissez notre logiciel d’impôt en ligne s’occuper des changements pour vous.