Trois mesures que peuvent prendre les propriétaires de petites entreprises pour maximiser les déductions.

February 10, 2020

La fin de l’année fiscale approche et, pour les propriétaires de petites entreprises, cela signifie que vous pouvez finalement prendre une grande respiration et peut-être même passer des vacances bien méritées à Bora Bora pour vous bronzer. Mais avant de siroter une boisson gazeuse au gingembre en classe économique (nous avions dit bien méritées, et non toutes dépenses payées!), nous sommes ici pour vous rappeler trois mesures que vous devez prendre ce mois-ci pour vous préparer pour la prochaine saison d’impôts.

1. Petites entreprises — grosses déductions.

En tant que propriétaire de petite entreprise, nous savons que vous cherchez peut-être des moyens pour dépenser de façon efficace et économiser lorsque vous pouvez. Bien qu’économiser soit toujours une bonne idée, sur le plan fiscal, décider de dépenser maintenant peut en réalité être bénéfique plus tard.

Profitez des soldes des Fêtes pour mettre à niveau tout mobilier de bureau considérable, comme un photocopieur, surtout parce qu’il est considéré comme bien immobilisé (c’est-à-dire, un bien qui vous confère un avantage pendant une période) et est admissible pour réclamer la déduction pour amortissement. Voici ce que c’est : l’Agence du revenu du Canada (ARC) sait que le matériel bureautique, comme les meubles, les ordinateurs, les photocopieurs — vous saisissez l’idée — s’use ou devient obsolète au fil du temps (vous souvenez-vous des télécopieurs?). Elle va donc vous permettre de déduire le coût de l’amortissement.

L’énoncé économique de l’automne 2018 comprend un changement temporaire aux règles de déduction pour amortissement appelées « incitatif à l’investissement accéléré ». Le changement sera en vigueur pour les achats d’équipement (ordinateur, mobilier, etc.) effectués à partir du 21 novembre 2018 jusqu’en 2024 et permet de réclamer 150 % du taux normal de DPA dans l’année de l’achat. Auparavant, seuls 50 % pouvaient être réclamés, le montant a donc triplé, ce qui signifie que le montant qui peut être réclamé a triplé également.

Puisque nous traitons de dépenses, assurez-vous que vous maximisez vos déductions en rassemblant les reçus pour tous les achats liés à votre entreprise et assurez-vous de les organiser de n’importe quelle façon qui vous convient le mieux : que ce soit dans une appli ou dans un classeur traditionnel, pour que vous soyez prêt lors de la déclaration de revenus. Faites-nous confiance, vous vous remercierez plus tard.

2. Avez-vous songé à vous priver de prime pour obtenir plus d’argent?

En parlant des dépenses à régler avant la fin de votre exercice financier, avez-vous songé à retarder votre revenu personnel? En tant que propriétaire d’entreprise, c’est toujours une bonne idée d’examiner votre revenu personnel avant la fin de l’année civile et de réfléchir aux impôts que vous devez payer si vous touchez le revenu cette année ou l’année prochaine. Par exemple, si vous rédigez les chèques de primes pour vos employés, peut-être qu’un chèque à vous changera votre tranche d’imposition et augmentera le montant de vos impôts.

Reporter ce revenu peut ne pas être la meilleure décision pour chaque propriétaire de petite entreprise. Si vous croyez que vous allez avoir un revenu plus élevé l’année prochaine que cette année, reporter ce revenu n’est probablement pas la meilleure solution, car vous paierez plus d’impôts l’an prochain. Si vous avez des questions liées au report de revenu, il vaut mieux en discuter avec un spécialiste fiscal qui vous donnera des conseils pour votre situation.

3. Réclamer les déductions liées à #viedepatron.

Lorsque vous ne vous acharnez pas, assurez-vous de réclamer — ou préparer la réclamation — des crédits d’impôt et déductions uniques qui s’appliquent au travail autonome. Nous avons énuméré quelques occasions souvent manquées (ou non comprises) par les propriétaires de petites entreprises ci-dessous.

Si vous avez un bureau à domicile, vous pouvez le réclamer dans votre déclaration de revenus, pourvu que votre bureau soit votre lieu principal d’entreprise ou soit régulièrement utilisé pour des réunions avec des clients. Vous n’avez qu’à déterminer la portion de votre domicile occupé par le bureau et déduire cette portion de votre loyer ou hypothèque, assurance habitation, réparations (qui s’appliquent à votre bureau – les rénovations de la cuisine ne comptent pas) et autres coûts liés. Par exemple, si votre bureau occupe 10 pour cent de la superficie de votre foyer, vous pouvez réclamer jusqu’à 10 pour cent des services publics, de l’assurance, des impôts fonciers et des frais d’intérêts de votre hypothèque. Si vous n’utilisez pas l’espace exclusivement à des fins professionnelles, une nouvelle répartition au prorata serait nécessaire pour exclure le temps utilisé pour un usage personnel.

Vous pouvez aussi déduire toute dépense de voiture si c’est à des fins commerciales. Si vous utilisez votre voiture à des fins personnelles, le calcul de ce qui peut être réclamé est difficile, mais nous avons des conseils. Vous devez tenir un registre bien noté de l’usage commercial de votre véhicule ainsi que toute dépense globale pour celui-ci tout au long de l’année. Pour calculer ce qui peut être réclamé à la déclaration, vous devez multiplier le total des dépenses par le pourcentage de l’usage commercial du véhicule. Donc, disons que vous avez conduit 20 000 km pendant l’année, et que 6 000 km sont à usage commercial : vous pouvez déduire 30 % des dépenses liées au véhicule pour l’année.

Et finalement, plusieurs propriétaires de petites entreprises savent probablement que les repas d’affaires et les dépenses de divertissement (comme inviter des clients à une joute de basketball) sont déductibles à un taux de 50 % du montant payé, mais les propriétaires ne savent pas que si vous organisez un événement et que vos employés sont invités (comme une fête de Noël), le coût entier est déductible. C’est la fête!

Nous sommes si engagés à nous assurer que les propriétaires d’entreprise reçoivent ce qui leur est dû que nous avons créé une liste de vérification pour petites entreprises pour vous aider à déterminer ce dont vous avez besoin pour déclarer vos revenus.

En cochant ces trois tâches de votre liste, vous êtes maintenant prêt à partir en vacances à Bora Bora sans vous stresser de la saison d’impôts.

Obtenir notre infolettre.

Nous l'envoyons une fois par semaine, avec uniquement le meilleur contenu.

En cliquant sur le bouton Soumettre ci-dessous, vous consentez à recevoir des messages électroniques de H&R Block Canada au sujet des offres de produits, conseils d’impôt et matériel promotionnel. Vous pouvez retirer votre consentement n’importe quand en nous envoyant un courriel à unsubscribe@hrblock.ca.