Six répercussions que le budget fédéral pourrait avoir sur votre portefeuille et vos impôts.

May 15, 2017

En mars, le gouvernement libéral a présenté le budget fédéral de 2017-2018, proposant plusieurs importants changements qui auront une incidence sur les contribuables canadiens. Même si relativement peu de mesures fiscales ont été annoncées le 22 mars, il est important de les connaître et de savoir quelles conséquences ces changements auront sur vous et votre famille dans les années à venir.

Voici les principaux changements fiscaux que vous devriez connaître :

Adieu montant pour le transport en commun

À la déception de nombreux Canadiens qui comptent sur le transport en commun et avaient l’habitude de demander ce montant dans leur déclaration de revenus, le gouvernement a annoncé la suppression du crédit pour le transport en commun. Selon les Libéraux, le crédit n’a pas été suffisamment efficace pour encourager l’utilisation du transport public et réduire les émissions de gaz à effet de serre. La bonne nouvelle cependant, c’est que le montant pour le transport en commun ne sera pas éliminé avant le 1er juillet 2017. Il figurera donc une dernière fois sur votre déclaration de revenus de 2017. Bravo!

La TVH/TPS sur les services de covoiturage, de l’argent en moins dans nos poches

Dans une tentative de donner les mêmes chances aux services de taxi et de covoiturage, le gouvernement percevra la TVH/TPS sur les courses faites avec UBER ou Lyft. Ainsi, le consommateur moyen verra un montant de TPS ou de TVH sur sa facture de covoiturage, tout comme pour une course en taxi normale, ce qui augmentera le coût des déplacements. Ce changement entrera en vigueur le 1er juillet 2017, nous avons donc encore un peu de temps pour nous y préparer mentalement.

Il est temps de demander le remboursement de votre traitement de fertilité

De nombreux Canadiens qui ont eu recours à des technologies de reproduction assistée au cours des 10 dernières années ont maintenant droit à un allègement fiscal grâce à un changement annoncé dans le budget fédéral. Auparavant, les Canadiens devaient avoir reçu un diagnostic d’infertilité pour pouvoir déduire le coût des techniques de reproduction dans leurs frais médicaux. Maintenant, ce n’est plus nécessaire. Ainsi, des femmes célibataires ou des couples du même sexe peuvent bénéficier de ce crédit s’ils veulent avoir des enfants. Saviez-vous que ce changement allait aussi être rétroactif? Ainsi, toute personne qui a engagé des frais pour des techniques de reproduction au cours des 10 dernières années, comme la fécondation in vitro, peut produire de nouveau sa déclaration pour l’année concernée et obtenir une déduction.

Améliorations de l’assurance-emploi

Le gouvernement a annoncé certains changements positifs au programme d’assurance-emploi du Canada :

  • Les travailleurs pourront maintenant prendre un congé d’une durée maximale de 15 semaines pour aider un membre de leur famille qui se remet d’une maladie ou d’une blessure grave.
  • Les parents d’enfants atteints d’une maladie grave (qui ont déjà droit à 35 semaines de prestations) pourront maintenant partager ces prestations avec d’autres membres de leur famille.
  • Les travailleurs sans emploi auront maintenant le droit de retourner aux études pour une formation tout en conservant leurs prestations d’assurance-emploi.
  • Des changements seront aussi apportés aux prestations parentales pour permettre aux parents de les recevoir sur une période plus longue de 18 mois à un taux réduit.
  • Les femmes pourront obtenir des prestations de maternité pendant un maximum de 12 semaines avant leur date d’accouchement prévue plutôt que les huit semaines actuelles.

Le super crédit pour premier don de bienfaisance n’existe plus

Le budget fédéral a confirmé l’élimination à la fin de 2017 du super crédit pour premier don de bienfaisance. Ce super crédit avait été instauré dans le budget fédéral de 2013 et accorde un crédit d’impôt additionnel de 25 % sur la première tranche de 1 000 $ donnée à un organisme de bienfaisance enregistré par un contribuable qui n’a pas demandé de crédit d’impôt pour don de bienfaisance depuis 2007. Cette mesure devait être temporaire depuis le début et viser seulement les dons faits après 2012 et avant 2018. Les contribuables qui n’ont pas demandé de crédit d’impôt pour don de bienfaisance depuis 2007 devraient envisager de faire un don avant la fin de 2007 pour bénéficier de ce super crédit avant qu’il ne soit éliminé.

La lutte contre l’évasion fiscale

Pendant la présentation du budget, le gouvernement a réitéré son engagement à sévir et à lutter contre l’évasion fiscale. Le gouvernement entend y parvenir en intensifiant les activités de vérification et en embauchant des vérificateurs additionnels et des spécialistes qui mettront l’accent sur l’économie souterraine, l’élaboration de structures pour cibler les systèmes d’évitement fiscal internationaux à risque élevé et les abus et améliorer également les enquêtes portant sur les fraudeurs de l’impôt. Les Canadiens qui déclarent tous leurs revenus chaque année ne sont pas concernés par cette mesure. Il faut juste que tous les contribuables paient leur juste part d’impôt à compter de maintenant.

Cliquez sur ce lien pour en savoir plus sur ce que contient le budget fédéral.

Obtenir notre infolettre.

Nous l'envoyons une fois par semaine, avec uniquement le meilleur contenu.

En cliquant sur le bouton Soumettre ci-dessous, vous consentez à recevoir des messages électroniques de H&R Block Canada au sujet des offres de produits, conseils d’impôt et matériel promotionnel. Vous pouvez retirer votre consentement n’importe quand en nous envoyant un courriel à unsubscribe@hrblock.ca.