Les crédits d’impôt pour personnes handicapées que les Canadiens doivent connaître.

February 4, 2021

Vivre avec une incapacité physique ou mentale peut grandement affecter votre vie quotidienne – en particulier sur le plan financier. Les contribuables ayant un handicap ont souvent des dépenses additionnelles inévitables que les autres n’ont pas à payer, et elles peuvent rapidement s’accumuler. Pour compenser ces coûts supplémentaires, des crédits et des déductions d’impôt sont offerts exclusivement aux Canadiens ayant un handicap.

Mais quels sont exactement ces avantages fiscaux et comment pouvez-vous en bénéficier au moment de produire vos déclarations?

Qu’est-ce que le crédit d’impôt pour personnes handicapées?

L’un des plus importants crédits pour les personnes vivant avec un handicap est probablement le crédit d’impôt pour personnes handicapées (CIPH). C’est un crédit d’impôt non remboursable qui réduit l’impôt à payer des Canadiens ayant une déficience physique ou mentale grave et prolongée. Mais pourquoi est-ce l’un des plus importants? Parce que le fait d’être admissible au CIPH vous permet non seulement de déduire un montant maximum de 8 576 $ au fédéral plus un supplément maximum de 5 003 $ pour une personne ayant moins de 18 ans (pour 2020), mais aussi d’avoir accès à d’autres programmes fédéraux, provinciaux ou territoriaux. Il s’agit notamment du Supplément pour personnes handicapées de l’Allocation canadienne pour les travailleurs et la Prestation pour enfants handicapés.

Le CIPH ouvre également la voie au Régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI). Ce régime d’épargne libre d’impôt est conçu pour vous aider à assurer la sécurité financière à long terme d’une personne admissible au CIPH. À compter de 2020, si le bénéficiaire cesse d’avoir droit au CIPH, il n’y a plus de délai pendant lequel son REEI peut demeurer ouvert.

Si vous avez droit au CIPH fédéral, vous pouvez aussi demander le crédit d’impôt provincial ou territorial correspondant. Si vous n’avez pas demandé ces montants dans vos déclarations des années passées, vous pouvez demander une modification pour une période maximale de 10 ans.

Pour avoir droit au CIPH, vous devez demander à un médecin de remplir le formulaire T2201, Certificat pour le crédit d’impôt pour personnes handicapées, attestant que vous avez une déficience et décrivant ses effets sur votre vie.

N’oubliez pas que vous pouvez demander les montants du CIPH pour vous-même ou pour une personne à votre charge ayant une déficience. Si vous n’avez pas besoin de la totalité du crédit pour ramener votre impôt à zéro, vous pouvez le transférer à votre conjoint ou à une autre personne de soutien.

Frais médicaux

En plus de demander le CIPH, vous pouvez déduire des frais médicaux pour certains médicaments, appareils et traitements. Ces frais comprennent les dépenses associées à l’utilisation d’un animal d’assistance, à un logiciel accessible, aux modifications apportées à votre domicile ou à votre voiture pour les rendre plus accessibles, ainsi qu’aux services d’interprétation en langue des signes.

De plus, si votre revenu est faible et que vos frais médicaux sont élevés, vous pourriez avoir droit au supplément remboursable pour frais médicaux.

Éviter de payer la TPS/TVH

Vous n’êtes pas tenu de payer de taxe sur certains services ni de taxe de vente sur certains produits. Cette exonération vise le coût du stationnement à l’hôpital, des dispositifs médicaux, des repas livrés à domicile et des véhicules automobiles adaptés.

Si vous avez payé la taxe par erreur, vous pouvez toujours demander au fournisseur un remboursement ou un crédit. S’il ne vous rembourse pas, vous devez faire une demande auprès de l’ARC en remplissant le formulaire TPS189, Demande générale de remboursement de la TPS/TVH.

Régime d’accession à la propriété

Il vous faudra peut-être acheter ou faire construire une habitation adaptée à vos besoins. Pour couvrir ces coûts, vous pouvez participer au régime d’accession à la propriété (RAP). Ce programme vous permet de retirer jusqu’à 35 000 $ de vos régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) pour acheter ou faire construire une habitation admissible pour vous-même ou pour une personne handicapée qui vous est liée. Normalement, vous devez être considéré comme un acheteur d’une première habitation pour participer au régime d’accession à la propriété. Toutefois, cette exigence n’est pas imposée aux personnes handicapées.

Grâce au RAP, vous pouvez retirer des fonds de plus d’un REER tant que vous êtes le titulaire de chaque compte et que vous êtes un acheteur d’une première habitation.

Le fait de vivre avec un handicap comporte des défis, mais sachez que vous pouvez obtenir un peu d’aide, surtout en ce qui concerne les impôts. Trouvez un bureau près de chez vous pour parler à un pro de l’impôt dès aujourd’hui.

Obtenir notre infolettre.

Nous l'envoyons une fois par semaine, avec uniquement le meilleur contenu.

En cliquant sur le bouton Soumettre ci-dessous, vous consentez à recevoir des messages électroniques de H&R Block Canada au sujet des offres de produits, conseils d’impôt et matériel promotionnel. Vous pouvez retirer votre consentement n’importe quand en nous envoyant un courriel à unsubscribe@hrblock.ca.