Cinq choses à savoir si vous avez perdu votre emploi cette année.

March 19, 2021

Près de deux millions de Canadiens se sont retrouvés sans emploi en 2020, et pour nombre d'entre eux, cette perte d'emploi était attribuable à la pandémie de la COVID-19. Faire face à une perte d'emploi apporte son lot de stress, et vos obligations fiscales ne sont peut-être pas votre préoccupation première. Afin de vous aider à vous adapter aux changements survenus cette année, nous vous présentons ici 5 choses que vous devez savoir si vous avez perdu votre emploi.

1. Il est important de produire vos déclarations

Même si vous n'avez qu'un faible revenu (ou aucun revenu) à déclarer cette année, vous devriez quand même produire des déclarations. Chaque résident canadien a le droit de demander le montant personnel de base, un crédit d'impôt qui réduit le montant d'impôt que vous devez. Le montant personnel de base maximum que vous pouvez demander pour l'année 2020 est de 13 229 $. Autrement dit, si vous déclarez un revenu inférieur à 13 229 $, vous n'aurez aucun impôt fédéral à payer cette année! Vous pouvez également demander le montant personnel de base provincial. Le montant que vous recevrez au titre de ce crédit d'impôt dépend de la province ou du territoire où vous habitez.

Le gouvernement a également besoin des renseignements provenant de vos déclarations pour confirmer votre admissibilité aux prestations fédérales comme l'allocation canadienne pour enfants (ACE) et le crédit pour la TPS/TVH, ainsi qu'aux prestations provinciales comme la Prestation de la relance de la C.-B.. Si vous ne produisez pas vos déclarations, vous pourriez ne pas recevoir les prestations et les crédits d'impôt auxquels vous avez droit.

2. Beaucoup de prestations d'urgence liées à la COVID-19 constituent des revenus imposables

De nombreux Canadiens ont compté sur le soutien financier de la Prestation canadienne d'urgence (PCU) et d'autres prestations d'urgence liées à la COVID-19 lorsqu'ils se sont soudainement retrouvés sans emploi en 2020.

Certaines prestations d'urgence fédérales, comme la PCU et la Prestation canadienne d'urgence pour les étudiants (PCUE), sont incluses dans vos revenus de 2020, ce qui signifie que votre revenu total pourrait être plus élevé (ou plus bas) que l'an dernier. Vous pourriez donc passer à une tranche d’imposition différente et devoir payer plus d’impôt (ou moins d'impôt) que l’année dernière.

La bonne nouvelle, c'est que si vous avez reçu des prestations d'urgence fédérales et/ou provinciales liées à la COVID-19 et que votre revenu net est inférieur à 75 000 $, l'Agence du revenu du Canada (ARC) et Revenu Québec ne factureront pas d'intérêts sur l'impôt que vous devez à la suite de vos déclarations de 2020, et ce, jusqu'au 30 avril 2022.

Pour en savoir plus sur l'incidence que pourraient avoir les mesures d'allégement fédérales et provinciales liées à la COVID-19 sur vos impôts cette année, et pour obtenir une liste des prestations d'urgence fédérales et provinciales non imposables, consultez ce billet de blogue.

3. Vous pourriez devoir payer de l'impôt sur vos prestations d'assurance-emploi (AE)

Si vous avez perdu votre emploi de façon involontaire (c'est-à-dire que vous n'avez pas démissionné), vous avez peut-être demandé des prestations d'assurance-emploi (AE) à titre de soutien financier temporaire pendant votre période de transition entre deux emplois.

De nombreux Canadiens ont également reçu des prestations d’AE lorsque la PCU a pris fin. Afin de permettre à un plus grand nombre de Canadiens d'accéder facilement à leurs prestations, le gouvernement fédéral a apporté des modifications temporaires au régime d’assurance-emploi. Celles-ci sont en vigueur jusqu'au 25 septembre 2021.

Les prestations d’AE sont imposables. Mais rassurez-vous : vous recevrez un feuillet T4E ou un feuillet T4EQ (si vous résidez au Québec), indiquant le montant d’assurance-emploi que vous avez reçu ou remboursé cette année. Cette information vous aidera à déterminer l’impôt que vous devez payer.

N’oubliez pas que les prestations d’assurance-emploi sont assorties d’une disposition de récupération. Donc, si votre revenu net dépasse 67 750 $, vous devrez rembourser une partie de vos prestations d’assurance-emploi à l’ARC. Cela s'applique uniquement aux prestations régulières (y compris les prestations régulières pour pêcheur. Si vous avez reçu des prestations spéciales, celles-ci ne compteront pas dans le calcul de votre revenu total et vous n'aurez pas à rembourser les montants qui vous ont été versés. Les prestations spéciales d'assurance-emploi comprennent :


4. Vous pouvez toujours déduire le coût de vos frais de garde d'enfants

Normalement, vous ne pouvez pas déduire les frais de garde d'enfants à moins que vous ne les ayez payés pour pouvoir aller travailler ou étudier. Cela signifie que vous ne pouvez généralement pas déduire ces frais lorsque vous êtes sans emploi.

Toutefois, puisqu'il s'agit d'une mesure temporaire pour les déclarations de 2020 et de 2021 seulement, cette exigence est levée si vous avez reçu des prestations d'AE ou des prestations liées à la COVID-19. Cela signifie que si vous étiez sans emploi, mais que vous receviez des prestations d'assurance-emploi ou des prestations liées à la COVID-19, vous pouvez déduire vos frais de garde d'enfants dans vos déclarations de 2020 et de 2021. Comme vos prestations d'AE et/ou vos prestations liées à la COVID-19 sont également considérées comme un revenu gagné, le montant que vous avez reçu déterminera le montant que vous pouvez demander pour vos frais de garde d'enfants.

Vous déduirez vos frais de garde d'enfants dans le formulaire T778, ou, si vous résidez au Québec, dans l'annexe C.

5. Vous devrez décider du moment où vous recevrez votre pension

Si vous étiez bénéficiaire d'un régime de pension agréé (RPA) lorsque vous avez perdu votre emploi, vous pouvez choisir à quel moment vous commencerez à recevoir vos paiements :

  • Vous pouvez attendre d'avoir atteint l'âge normal de la retraite (généralement 65 ans)
  • Vous pouvez transférer la valeur de votre régime dans un régime de retraite immobilisé (CRI), un compte de placement pour vos fonds de pension, mais vous ne pouvez utiliser ces montants qu'une fois que vous avez atteint l'âge de la retraite (gardez à l'esprit que si le montant que vous cotisez à votre CRI dépasse votre maximum déductible au titre des REER, l'excédent sera déclaré comme un revenu à la case 18 de votre feuillet T4A. ou
  • Si vous trouvez un nouvel emploi, vous pourrez peut-être transférer vos prestations au régime de retraite offert par votre nouvel employeur.

Vous avez peut-être également reçu un paiement forfaitaire de votre ancien employeur à titre d'indemnité de départ, d'indemnité pour perte d'emploi et/ou de congé de maladie non utilisé. Ces montants sont généralement imposables à titre d'allocations de retraite. Cela signifie que vous devrez en impôt le pourcentage suivant de vos paiements :

  • 10 % si vous avez reçu moins de 5 000 $
  • 20 % si vous avez reçu entre 5 001 $ et 15 000 $ ou
  • 30 % si vous avez reçu plus de 15 000 $

Si vous avez reçu une allocation de retraite, ce montant figurera à la case 66 de votre feuillet T4.

Vous avez des questions au sujet de votre situation fiscale? Vous êtes prêt à faire vos impôts, mais vous ne savez pas par où commencer? Pour obtenir toute l'aide dont vous avez besoin, faites appel à l'expertise du plus vaste réseau de pros de l'impôt. Nous vous proposons quatre méthodes pratiques pour produire vos déclarations : Passer à un bureau, Dépôt pratique, Pro de l'impôt à distance, ou encore, préparez vous-même vos déclarations à l'aide du logiciel d'impôt H&R Block.

Obtenir notre infolettre.

Nous l'envoyons une fois par semaine, avec uniquement le meilleur contenu.

En cliquant sur le bouton Soumettre ci-dessous, vous consentez à recevoir des messages électroniques de H&R Block Canada au sujet des offres de produits, conseils d’impôt et matériel promotionnel. Vous pouvez retirer votre consentement n’importe quand en nous envoyant un courriel à unsubscribe@hrblock.ca.