Nouvellement parent? Voici 5 façons de vous faciliter la vie.

 

Nouvellement parent? Voici 5 façons de vous faciliter la vie. 

Félicitations! Votre famille s’est agrandie. Minichaussettes, petits bonnets et nuits blanches sont soudainement au centre de votre vie. L’arrivée d’un nouveau-né est parfois chaotique. Bien que vos impôts ne soient peut-être pas une de vos préoccupations pour le moment, vous pouvez prendre une longueur d’avance en effectuant certaines tâches dès maintenant.

Voici 5 conseils pour mener votre situation fiscale de nouveau parent rondement dès le départ :

1.Informez l’Agence du revenu Canada (ARC) de la naissance de votre enfant

La plupart des hôpitaux fournissent les documents nécessaires à l’inscription de votre enfant auprès de l’ARC. Pourquoi devez-vous procéder à une telle inscription? Votre enfant vient tout juste de naître. L’enregistrement de la naissance de votre enfant vous permet de demander l’allocation canadienne pour enfants (ACE) qui vous aidera à subvenir aux besoins de votre enfant. Le montant de l’ACE est déterminé en fonction du revenu. Vous devez donc produire vos déclarations de revenus.

2.Obtenez un numéro d’assurance sociale (NAS) pour votre enfant
Nous savons que votre enfant ne sera pas sur le marché du travail prochainement, mais il est tout de même important de demander un NAS dès sa naissance. Vous en aurez besoin pour souscrire à un régime enregistré d’épargne-études (REEE).

3.Ouvrez un REEE
Les REEE sont une excellente façon d’épargner pour les études de votre enfant, sans compter que le gouvernement y contribue. Le plafond à vie que les parents peuvent cotiser à tous les REEE au nom d’un enfant est de 50 000 $. Le moment venu, votre enfant pourra bénéficier de ces économies pour payer ses études postsecondaires. Il touchera les montants de son REEE à titre d’étudiant, au moment où il est peu probable qu’il travaille à temps plein. Le gouvernement du Canada verse des cotisations en complément aux vôtres dans le cadre de la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE), jusqu’à concurrence de 500 $ par année. Les contribuables dont le revenu est inférieur à 83 088 $ recevront également un supplement.

4.Vérifiez si votre enfant a droit au Bon d’études canadien (BEC)
En vue de soutenir les familles à revenu modeste, le gouvernement effectue un versement de 500 $ sous forme de BEC à la naissance aux enfants dont la famille reçoit le Supplément de la prestation nationale pour enfants. Dans la mesure où votre famille est toujours admissible au supplément, votre enfant recevra des paiements supplémentaires de 100 $ par année jusqu’à ce qu’il ait 15 ans.

5.Utilisez le transport en commun
Lorsque vous utilisez le transport en commun, vous rendez service non seulement à l’environnement, mais également à votre portefeuille. Les contribuables qui utilisent le transport en commun peuvent demander un crédit d’impôt non remboursable pour leurs laissez-passer, y compris ceux de leurs enfants à charge âgés de moins de 19 ans. Les titres admissibles sont les laissez-passer mensuels, ou les laissez-passer hebdomadaires achetés à l’intérieur d’une période de 4 semaines consécutives. De plus en plus à la mode dans certaines municipalités, les cartes de paiement électronique sont également admissibles au crédit d’impôt.

L’arrivée d’un bébé peut chambouler une vie, mais l’ARC vient en aide aux nouveaux parents de diverses façons. De l’ACE aux REEE en passant par les déductions pour frais de garde d’enfants, tenez-vous au courant des moyens qui vous sont offerts pour tirer parti de votre nouvelle situation fiscale.

 

Vous vous demandez si vous avez droit à d’autres crédits ou déductions maintenant que vous avez un enfant? Venez discuter avec un pro de l’impôt dans un bureau près de chez vous. Vous êtes prêt à produire vos déclarations? Faites-le vous-même avec notre logiciel en ligne gratuit.